Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jardinage-entomologique

Cet insecte fait partie des petites frayeurs de l'enfance, qui souvent perdurent à un âge qui n'est plus de mise, car le nom évocateur de "perce-oreilles"  incite à la prudence. Bien entendu cette crainte n'est pas justifiée puisqu'aucune oreille n'a souffert des soi-disant redoutables pinces.

 

big photo 70222 3698465 201004102815319

 

Appelés également forficules, les "perce-oreilles" font parti des insectes qui peuplent fréquemment nos jardins et vergers. Le plus souvent ils finissent par échouer sous un pot de fleur, dans le creux d'une pomme,...

 

De même que certains jardiniers les voyant se faufiler dans les arbres fruitiers, leur attribuent volontiers les dégâts qu’ils constatent sur leurs fruits.

 

HPIM2427

 

Même s’ils ne se refusent pas de goûter un morceau de fruit de temps en temps, les forficules sont avant tout de véritables auxiliaires. Ils sont omnivores et, en particulier, de grands dévoreurs de pucerons et de psylles.

Les jardiniers amateurs connaissent bien les pucerons. En revanche, le psylle est moins connu. Pourtant, celui-ci (Cacopsylla pyri) est l’un des pires ravageurs du poirier.

 

Alors qu'attendez vous pour procurer un petit gîte au pince oreille?

 

DSCF-HY1981

 

Rien de plus simple que de prendre un pot à fleurs rempli de paille puis de le suspendre dans vos arbres fruitiers. Ainsi, il sera prêt dès l’arrivée des premiers pucerons.

 

 

Sébastien LEVRET.

Commenter cet article